Comptoir alimentaire

COMBATTRE LA PAUVRETÉ EST UN DEVOIR,C'EST RÉALISTE, RÉALISABLE MAIS NÉCESSITE UNE VRAIE VOLONTÉ POLITIQUE...


Le comptoir alimentaire, une histoire de solidarité

En apprendre plus...

Le dépannage alimentaire est offert aux personnes qui résident dans le quartier Villeray


HORAIRE

Tous les mercredis et jeudis

Ouverture des portes pour les inscriptions: 11h30

Ordre de passage pour la distribution des personnes inscrites: 12h30

Début de la distribution des denrées : 13h00

Les personnes qui ne sont pas inscrites doivent se présenter le jeudi à 11h30 et :

  • S'assurer de résider dans le territoire d'un code postal qui commence par: H2R, H2P OU H2R

  • Apporter une preuve d'adresse et une preuve de revenu pour s'inscrire

Si vous habitez dans un autre quartier, nous vous invitons à communiquer avec le CLSC de votre territoire pour connaître les adresses des ressources alimentaires proche de vous.

Pour plus d'information :

CDC Solidarités Villeray - 514-279-0117 poste 203


«La sécurité alimentaire existe lorsque tous les êtres humains ont, à tout moment, un accès physique et économique à une nourriture suffisante, saine et nutritive leur permettant de satisfaire leurs besoins énergétiques et leurs préférences alimentaires pour mener une vie saine et active.»


Déclaration de Rome sur la sécurité alimentaire mondiale

lors du Sommet mondial de l'alimentation du 13-17 novembre 1996

Luttons ensemble contre la pauvreté !

Le Comptoir alimentaire Villeray, géré par la Corporation de développement communautaire Solidarités Villeray (CDC SV) adhère aux objectifs et orientations de la déclaration de Rome sur la sécurité alimentaire mondiale. Sa vision s’accorde aussi avec celle des banques alimentaires Québec et Banques alimentaires Canada.

Dans le quartier Villeray où la pauvreté est un enjeu majeur qu’il faut traiter en priorité, le Comptoir alimentaire Villeray poursuit sa mission dans le souci d’apporter une solution de secours à court terme aux habitants du quartier vivant des situations d’extrême pauvreté.

Actuellement 565 familles sont inscrites au Comptoir alimentaire de Villeray. Chaque jeudi, en moyenne, 80 familles viennent s’approvisionner de différents produits alimentaires et autres produits que le Comptoir alimentaire Villeray récolte auprès de Moisson Montréal. Des familles de différents horizons : québécois de souches, immigrants de différentes origines, étudiants, femmes monoparentales, etc.

Le Comptoir alimentaire Villeray fait le bonheur de ces familles lorsque Moisson Montréal a suffisamment de denrées à distribuer aux différents organismes de Montréal. Cependant, dans les moments de «vaches maigres» on a la douloureuse obligation de ne servir qu’un nombre restreint de ménages, en orientant les autres vers d’autres ressources dans le quartier.

Cette situation s’est répétée incessamment en 2011 et début 2012 et le nombre de nouveaux demandeurs ne cesse d’augmenter de semaine en semaine. Selon les données présentes la situation n’est pas prête à s’améliorer et il devient très urgent de réagir afin de trouver des solutions définitives au problème. Il est, de surcroît, important de savoir que présentement aucun organisme communautaire ne reçoit du financement pour l’achat de nourriture.

Récemment, une initiative de la Table de concertation en sécurité alimentaire Villeray (TCSAV) est venue interpeller les élus et toutes les parties prenantes sur le constat alarmant de la pauvreté dans notre quartier et le manque criant des denrées à proposer aux familles démunies. Ainsi est née un groupe de réflexion composé de plusieurs acteurs du quartier (Organismes membre de la TCSAV, l’arrondissement VSMPE, les élus, la CSDM, la CDÉC) sur les moyens à mettre en place pour remédier à la situation en premier lieu et trouver des solutions à long terme pour s’attaquer aux causes de la pauvreté. Nous aurons plus d’informations dans les jours qui viennent sur les actions décidées par ce groupe.

Par ailleurs, le Comptoir alimentaire Villeray continue sa mission avec les moyens dont il dispose et invite les citoyens du quartier (personnes physiques et morales) d’apporter leurs contributions selon leur possibilité.

Luttons ensemble contre la pauvreté !