Existant depuis 1989, c’est en réaction à l’appauvrissement du quartier et aux difficultés ressenties par plusieurs à faire face, seuls et seules, aux problèmes qui en découlent, que les organismes communautaires autonomes ont décidé de faire alliance pour travailler collectivement à réduire les inégalités sociales existant chez nous.

Nous avons actuellement 15 organismes communautaires membres et ceux-ci oeuvrent dans différents secteurs d’activité (logement, enfance-famille, alimentation, droits sociaux, santé mentale, femme, aîné-e-s, alphabétisation, etc.). La diversité des champs traités par les groupes communautaires nous permet d’avoir une vue privilégiée sur les conditions de vie de la population de Villeray, ce qui nous permet de contribuer positivement au développement social du quartier.

  • Participation et animation du Regroupement pour le développement de Villeray (RDV) instance réunissant l’ensemble des milieux organisés du quartier (loisirs, culture, municipalité, CLSC, MRCI, gens d’affaires, environnement, etc.) préoccupés par le développement intégral de Villeray.
     
  • Participation au Groupe d’action en santé mentale du quartier Villeray (GASM) voué au développement de ressources et dynamiques visant à soulager les problématiques de santé mentale vécues dans le quartier.
     
  • Participation à la gestion du Fonds d’entraide Solidarité du nord de Montréal, destiné à offrir des consultations budgétaires et des petits prêts sans intérêts aux personnes exclues du système banquier et faisant face à des imprévus urgents.
     
  • Participation à la Table sur le logement social de Villeray, composé de l’Association de locataires de Villeray et des Groupes de ressources techniques Bâtir mon quartier et CDH, dont le mandat est de développer des projets de coopératives d’habitation dans Villeray. 
     
  • Gestion du projet de « Rapprochement interculturel de Villeray » dont l’objectif est de favoriser l'inclusion sociale des personnes de toutes origines à la vie du quartier et le rapprochement interculturel.
  • Gestion d’équipements collectifs: Le centre d’action communautaire de Villeray, le 660, un camion destiné à la sécurité alimentaire dans le quartier.
     
  • Mobilisation pour la défense des droits de la population à faible revenu du quartier et ailleurs.